top of page

Genèse d’une rencontre...

La première rencontre entre les deux Christophe remonte à 2004. À l’époque, Christophe Celen compose ses propres chansons. Il rencontre Christophe Genette et lui propose de l’accompagner sur scène. Alors qu’il tente de défendre ses compositions, Christophe Celen se trouve face à une difficulté pour le moins inhabituelle : sa voix, si proche de celle de Jean-Jacques Goldman, ne passe pas inaperçu, et pour de nombreux journalistes, difficile de ne pas le comparer à l’artiste français. Surnommé « le Goldman verviétois », il peine cependant à imposer son propre style musical, au point de renoncer à son projet de compositions.

Quelques années plus tard, les deux artistes se retrouvent, engagés tous deux dans un cover band de... Jean-Jacques Goldman. Durant près de trois ans, il vont ainsi enchainer les dates en Belgique et en France, et rencontreront celle qui complétera leur trio, Madeleine Jacques.  

 

Goldman Confidentiel, un concept....

Petit à petit, le concept du spectacle se développe. Leur intention est simple : « On souhaite retrouver une proximité avec le public, dans de petites salles. Retrouver ce plaisir et cette ambiance si particulière lorsque le public est à moins d’un mètre de vous... ». Une intimé, mais une interactivité aussi :  « On voulait proposer un spectacle très interactif, oui c’est le mot... Que le public puisse véritablement participer au concert ! Il nous fallait donc trouver différents moyens de le mettre à contribution. » Vous ne saurez rien de ces moyens dont on vous laisse la surprise... Seuls ceux qui y ont assisté le savent !  

 

Naissance du spectacle...

En 2015, les deux Christophe, tous deux fans de Jean-Jacques Goldman, éprouvent l’envie de reprendre des chansons moins connues de l’artiste, ce qui rentre difficilement dans le cadre d’un cover dont il est attendu qu’il enchaine les standards et les tubes... C’est alors que germe l’idée d’une formule acoustique. 

Un premier essai aura lieu : deux guitares, un saxophone et un clavier. La magie n’opère pas et cette formule sera finalement abandonnée. 

Quelques mois plus tard, Christophe Celen contacte son ami claviériste pour lui proposer de monter un concert en trio « juste pour un soir ». Il n’imagine pas ce trio sans lui. Pour la troisième personne, il a pensé à... un violon. Un curieux hasard que de réunir ces trois instruments, les trois mêmes que ceux joués par Jean-Jacques Goldman...

Une première répétition a lieu et cette fois, la magie opère ! Face au succès de la soirée, les trois musiciens décident de poursuivre l’aventure. « Goldman Confidentiel » était né !

 

site-34.jpg

Bien plus qu’un simple cover band...

Qui dit acoustique dit « réarrangement », un pari osé et risqué des artistes : « Nous étions évidemment contraints de réarranger certaines chansons de Jean-Jacques Goldman pour les adapter à une formule acoustique. Ce qui implique donc un travail créatif. Mais nous avions conscience que ça pourrait être mal vu par les puristes de l’artiste. Tout l’enjeu pour nous était donc de conserver « l’âme » des chansons, des concerts, en restant le plus fidèle possible à l’œuvre de Goldman. »

Ce travail créatif, subtil et tout en nuances a par ailleurs demandé aux artistes une réelle mise en danger :« Dans cette même idée de rester fidèles à l’original, il nous a fallu faire des chœurs, ce qui nous sortait de notre rôle purement musical. Nous avons aussi appris à jouer du cajon et des percussions. Il manquait en effet une rythmique dans certains morceaux et nous avons cherché comment l’amener. Tout cela nous demande une vraie prise de risque sur scène ! »

Au fil des dates, la complicité entre les deux Christophe se renforce et les deux amis n’hésitent pas à jouer d’humour, entre eux, mais aussi avec le public. Leur humour, bon enfant et spontané, plait. Quand à Madeleine, elle apporte une touche de fraicheur, de féminité et de poésie grâce aux notes envoûtantes de son violon. 

Des rencontres, des lieux, des espoirs aussi...

En septembre 2016, le trio est invité à jouer au Réservoir, à Paris, une salle mythique où Jean-Jacques Goldman lui-même a donné plusieurs concerts. Cette soirée est un succès, devant une salle bien remplie pour l’occasion. Le public parisien, pourtant réputé difficile, salue unanimement la prestation du trio. 

 

De fil en aiguille, ce spectacle commence à faire parler de lui, jusqu’à arriver aux oreilles de Jean-Jacques Goldman : « Nous savons qu’il a entendu parler de notre spectacle, et c’est une réelle fierté pour nous. Ce n’est pas l’envie de lui présenter notre travail qui manque, mais nous voulons avant tout respecter son intimité et la vie qu’il a aujourd’hui. Se dire qu’il a peut-être vu ou écouté un extrait de notre spectacle, ça nous touche déjà énormément... Nous osons imaginer qu’il serait peut-être lui aussi touché de réentendre un morceau comme « Natasha », « Ne lui dis pas » ou « Je voudrais vous revoir »...Sait-on jamais, peut-être qu’un jour... »

 

Pour leurs trois ans d’existence, les membres du trio contactent Christophe Negre, saxophoniste et multi-instrumentiste sur les dernières tournées de Goldman. Le musicien semble tout de suite emballé par la proposition : « Il nous a répondu tout de suite qu’il était partant, que ça avait l’air sympa ! ». Cette soirée et cette rencontre resteront marquantes pour les trois artistes : « Non seulement c’est quelqu’un d’extrêmement sympathique, discret et simple, mais c’est également un excellent musicien... Ca a été un magnifique moment pour nous que de partager la scène avec lui ! ». Le saxophoniste est, lui aussi, conquis par le spectacle : « Ce spectacle a cela d’original et de convaincant que ce n’est pas la reproduction à l’identique mais l’esprit, le bon esprit des concerts de Jean-Jacques, avec une formule trio qui a adapté, respecté – sans être figée – l’ambiance des concerts de Jean-Jacques. J’ai été vraiment ravi de participer à l’un de leurs spectacles »

 

 

Il ne vous reste plus qu’à découvrir, vous aussi, ce spectacle intimiste et sans doute le plus personnel, sur l’œuvre de Jean-Jacques Goldman. 

troca-15.jpg
réservoir.jpg
bottom of page